Le projet

Avant de commencer à démarcher entrepreneurs et professionnels de la piscine, il importe de déterminer exactement vos souhaits et …..vos possibilités. Avec le bassin, il faudra prévoir une série d’équipements tantôt incontournables, tantôt d’ordres accessoires mais ô combien pratiques et agréables. En effet il est possible d’inclure des ouvrages annexes tels que dispositif de nage à contre-courant, éclairage, sonorisation subaquatique ou carrément un pool house soit, une petite construction attenante au bassin servant de salle à manger d’été, lavabo, douche ou local technique. Tout est possible !



Avec la profondeur, la surface de la piscine souhaité déterminera le volume d’eau, et donc le budget à prévoir pour le matériel nécessaire au traitement de l’eau et à son fonctionnement (filtration, chauffage…) Le dimensionnement du bassin est donc un élément déterminant sur le coût d’autant plus que la réalisation devra s’intégrer harmonieusement sur le terrain disponible.

D’ailleurs, certains aspects relatifs à ce terrain doivent être passés en revue : un accès aisé est-il disponible pour les engins de terrassement ? N’y a-t-il pas de canalisations souterraines (égouts, électricité…) aux endroits retenus ? Faut-il prévoir des travaux supplémentaires pour rendre l’environnement assez intime ? Bref, essayez d’être prévoyant afin de réduire au maximum les mauvaises surprises.

Une piscine demande un entretien régulier : pensez que des plantations trop proches provoque de la pollution dans le bassin : les conifères (sapins) perdent leurs aiguilles, les bouleaux, des chatons. En hiver, les feuilles mortes de certains arbres (le chêne, par exemple) provoquent des taches sur le fond du bassin, si la piscine n’est pas nettoyé.

Bien sûr, il est toujours envisageable d’agencer des végétaux près de la piscine, il suffit de retenir des espèces répondant à cette problématique ou de réaliser des petits ouvrages, murets, vasques … qui recevront vivaces, arbustes ou annuelles.