ATB PëcheLe forum AquatechnobelATB JardinATB AquarioATB PëchePage d'accueilEcrire à AquatechnobelPlan du siteLe forum libre de la piscine Francophone
Blue Garden BASSIN ONLINE Oasis atb Radio Specker paysage 
Menu
Accueil
Nouveautés question piscine
Les Forums question piscine

La piscine
Le projet
L'implantation
La forme
L'étanchéité
Construction
Les abords
L'équipement
La technique
La filtration
Le chauffage
Les paramètres
La désinfection
Piscine Naturelle
Reportages


Divers
ATB annonce
Annuaire
Livre d'or

.be
Vous ici

.fr
Bassin Online
OASIS
Specker Paysages

 
• Les monocoques en polyester.

C’est actuellement le procédé de construction qui est en plein essor : rapidité de mise en œuvre, piscines dont les formes sont très élégantes, finitions soignées, il s’agit néanmoins d’être très prudent dans le choix d’un tel produit car le pire côtoie le meilleur. Le prix d’un modèle similaire de bassin peut atteindre le ratio de 1 à 5 !

Les fabricants sérieux proposent des bassins dont les coques sont garanties au moins dix ans qui sont réalisées pour résister aux phénomènes d’hydrolyse et d’osmose. L’apparition de nouvelles résines vinylester et isophtaliques, conjuguées aux procédés de constructions modernes permettent d’aboutir à la réalisation de piscines quasiment autoportantes. Pour distinguer une piscine de ce type, des raidisseurs (ou une structure interne) sont enrobés dans la coque et renforcent celle-ci. Attention donc aux bassins « bons marchés » : ils ne sont pas forcément autoportants et sont forcément moins solides.

Généralement, le procédé de fabrication de ces coques, consiste à appliquer sur un moule, des couches successives de résines thermodurcissables et des fibres englobant une structure isolante en mousse polyuréthane. Des procédés de construction supérieurs utilisent une structure alvéolaire (nid d’abeilles). Après démoulage, cette coque est passée au four, puis achevée dans les ateliers de finition.

Un autre élément capital qui distingue une bonne coque est la finition extérieure : le revêtement final doit impérativement être un gel coat (résines étanches de vinylester, isophtaliques) assurant une barrière contre les eaux de ruissellement. Sans ce top coat, l’humidité du milieu va inexorablement pénétrer dans la coque pour la dégrader. Voici un exemple de composition d’une coque de bonne facture (source : LPW Pools). Dans cette réalisation, l’âme centrale est composée non pas de mousse polyuréthane, mais d’une structure en nid d’abeilles.



 
Visits
requete invalide supp ip