ATB PëcheLe forum AquatechnobelATB JardinATB AquarioATB PëchePage d'accueilEcrire à AquatechnobelPlan du siteLe forum libre de la piscine Francophone
Blue Garden BASSIN ONLINE Oasis atb Radio Specker paysage 
Menu
Accueil
Nouveautés question piscine
Les Forums question piscine

La piscine
Le projet
L'implantation
La forme
L'étanchéité
Construction
Les abords
L'équipement
La technique
La filtration
Le chauffage
Les paramètres
La désinfection
Piscine Naturelle
Reportages


Divers
ATB annonce
Annuaire
Livre d'or

.be
Vous ici

.fr
Bassin Online
OASIS
Specker Paysages

 
• Les blocs creux.

Il est également possible de réaliser une structure de piscine en blocs creux. Cette mise en œuvre, traditionnelle, est moins utilisée mais à titre d’information je vous propose de vous reporter au schéma afin d’en connaître les composants essentiels. Cette méthode est réservée à l’usage de revêtements indépendants (liner, membrane armée et polyester).



• Le béton armé intégral.

Dans le cas d’une réalisation d’une piscine aux formes complexes, il est parfois indispensable de recourir au béton armé intégral. Deux méthodes (avec de multiples variantes) permettent la mise en œuvre : le gunitage ou le recours aux coffrages. Après le terrassement, il faut réaliser l’armature en acier (diamètres des fers de 8 à 12 mm) et la pose des canalisations. Les équipements sont également préparés. Ensuite, la structure étant coulée en une fois, on obtient une coque solide, étanche ou non en fonction de la solution retenue et du revêtement de finition.

Le gunitage consiste à projeter du béton sur l’armature en acier : du béton préparé dans une centrale est conduit sur chantier par camion toupie : on projette alors ce béton au moyen d’un canon tandis qu’un compresseur assure la pression nécessaire à la projection (8 bars). Le béton utilisé est dosé à 400 kg de ciment et à prise rapide (accélérateur de prise).

Si le chantier ne permet pas l’accès aux engins, le gunitage dit « américain » permet néanmoins de réaliser cette opération. A la différence d’utiliser du béton préparé, on injecte dans ce cas du mélange sec, qui sera mélangé à de l’eau juste avant la lance du canon. Cette seconde méthode permet d’utiliser des tuyaux plus longs, et donc d’éloigner le lieu de projection (la piscine) du lieu de stationnement des engins.

Quoique plus rapide, le gunitage est une technique qui coûte cher, vu les moyens utilisés. Cependant, c’est quasiment la seule permettant la création de piscines dont l’architecture est très élaborée.

Le béton peut également être coulé dans des coffrages : c’est le second type de mise en œuvre et sans doute le plus classique. Que les coffrages soient perdus (utilisés une seule fois et laissés sur place) ou non, le résultat doit être le même : l’obtention d’une cuve, coulée en une fois, solide et destinée à recevoir des revêtements de types solidaires (peintures, enduits, faïences, mosaïques). Le montage (et démontage, éventuellement) rend cette technique relativement longue et donc chère.

 
Visits
requete invalide supp ip